Encyclopédie

Dynastie Zirid - Histoire et faits -

Dynastie Zīrid , également appelée Banū Zīrī, Dynastie musulmane de bersanhājah Berbères dont les diverses branches régnaient en Ifrīqiyyah (Tunisie et est de l'Algérie) et à Grenade (972–1152). Prenant de l'importance dans les montagnes de Kabylie, en Algérie, où ils ont établi leur première capitale, Ashīr, les Zīrids sont devenus des alliés des Fāṭimids d'al-Qayrawān. Leur fidèle soutien a incité le calife Fāṭimid al-Muʿizz, lors de son déménagement dans sa nouvelle capitale du Caire (972), à nommer Yūsuf Buluggīn I ibn Zīrī gouverneur d'al-Qayrawān et de tout autre territoire que les Zīrides pourraient réclamer à leurs ennemis, les tribus Zanātah. . L'État de Zīrid sous Buluggīn a donc étendu ses frontières vers l'ouest jusqu'à Sabtah (aujourd'hui Ceuta, une enclave espagnole au Maroc) sur le détroit de Gibraltar; sous le règne de Bādīs ibn al-Manṣūr (995-1016), il a été divisé entre les Zīrids à al-Qayrawān à l'est et leurs parents,les Ḥammādids, à Qalʿah (en Algérie).

En 1048, encouragés par la prospérité économique, les Zīrids sous al-Muʿizz (1016-1062) se déclarèrent indépendants des Fāṭimides et de leur doctrine chiite. Les Fāṭimids ont répondu (1052) en envoyant les Bédouins Banū Hilāl et Banū Sulaym dans le Maghreb. Coupée des routes traditionnelles vers l'est, l'Afrique du Nord est tombée dans un état d'anarchie: la campagne a été dévastée, l'économie paysanne a été ruinée et de nombreuses communautés sédentaires sont revenues au nomadisme. Les Zīrids, contraints d'abandonner al-Qayrawān, se replièrent sur Mahdia, mais leur état brisé ne put survivre longtemps aux attaques côtières des Normands siciliens et tomba finalement en 1148. En 1067, les Ḥammādids réussirent à s'installer à Bejaïa, où ils poursuivirent un commerce animé jusqu'à sa conquête par les Almohades en 1152.

Un autre groupe de Zīrids, qui était allé en Espagne pour servir dans l'armée berbère des Omeyyades al-Muẓaffar (1002–08), s'établit en tant que dynastie indépendante (1012–90) à Grenade sous Zāwī ibn Zīrī. Au début du 11ème siècle, les Zīrids reçurent la province d'Ilbīra par le calife omeyyade espagnol Sulaymān al-Mustaʿīn et, en 1038, ils avaient étendu ce royaume pour inclure Jaén et Cabra. Málaga a été prise aux Ḥammūdids vers 1058 par les Bādīs ibn Ḥabbūs et est devenue le deuxième centre de la domination zīride en Espagne. Malgré leur soutien à l'Almoravid Yūsuf ibn Tāshufīn à la bataille de Zallāqah en 1086, ces Zīrids ont été renversés par les Almoravides en 1090.

Cet article a été récemment révisé et mis à jour par Adam Zeidan, rédacteur adjoint.