Encyclopédie

Église évangélique luthérienne unie d'Allemagne -

Église évangélique luthérienne unie d'Allemagne , allemande Vereinigte Evangelisch-Lutherische Kirche Deutschlands (VELKD) , union de 10 églises territoriales luthériennes en Allemagne, organisée en 1948 à Eisenach, E.Ger. Les églises territoriales étaient celles de Bavière, Brunswick, Hambourg, Hanovre, Mecklembourg, Saxe, Schaumburg-Lippe, Schleswig-Holstein et Thüringia. Les églises territoriales de Wurtemberg et d'Oldenbourg ne se sont pas jointes. L'Église territoriale luthérienne de Lübeck a rejoint l'Église unie en 1949, puis en 1967 Eutin l'a rejoint. Toujours en 1967, Mecklembourg, Saxe et Thüringia se sont retirés de l'union et ont formé l'Église évangélique luthérienne unie en République démocratique allemande (Allemagne de l'Est).

Le Palais de la Paix (Vredespaleis) à La Haye, Pays-Bas. Cour internationale de Justice (organe judiciaire des Nations Unies), Académie de droit international de La Haye, Bibliothèque du Palais de la Paix, Andrew Carnegie participe àQuiz Organisations mondiales: réalité ou fiction? La France est membre du Groupe des Huit.

Les Églises territoriales luthériennes, réformées et unies, ou Union (une combinaison de luthérienne et réformée), en Allemagne, s'étaient développées à partir des changements dans la vie et l'organisation de l'Église et des divers règlements religieux et politiques provoqués par la Réforme protestante du XVIe siècle. . Jusqu'en 1918, le prince de chaque territoire allemand était le chef de l'église de son territoire, qui était soit luthérien, réformé ou uni. Après la défaite de l'Allemagne pendant la Première Guerre mondiale, l'Empire allemand a été remplacé par la République allemande, et les églises n'étaient plus des églises d'État dirigées par des princes. Ils se sont réorganisés en églises autonomes, mais ils sont restés des églises territoriales indépendantes. Des tentatives pour parvenir à une union plus étroite ont été faites,et pendant l'ère nazie (1933-1945), les églises ont coopéré de diverses manières pour résister aux efforts du gouvernement allemand pour en prendre le contrôle. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les églises luthériennes ont pu achever leur union tant recherchée en formant le VELKD.

Bien que les Églises territoriales membres aient conservé une autonomie considérable, le VELKD se considère comme une Église unie plutôt que comme une fédération d'Églises. Chacune des églises membres est dirigée par un évêque, et tous les évêques sont membres du conseil des évêques du VELKD. Un évêque président est élu à la tête de l'Église unie. En outre, un synode général, qui se réunit chaque année, un comité exécutif et un bureau administratif composent le gouvernement de l'église.

Le VELKD coopère avec l'Église évangélique d'Allemagne (Evangelische Kirche in Deutschland; EKD), qui est une fédération d'Églises territoriales luthériennes, réformées et unies organisée en 1948. Il est également membre de la Fédération luthérienne mondiale et du Conseil mondial des églises.