Encyclopédie

Le Dybbuk - jouer par Ansky -

Le Dybbuk , drame expressionniste en quatre actes de S. Ansky, joué en 1920 en yiddish sous le nom de Der Dibek et publié l'année suivante. Initialement intitulée Tsvishn Tsvey Veltn («Entre deux mondes»), la pièce était basée sur le concept mystique du folklore juif Ḥasidique du dybbuk, un esprit humain désincarné qui, à cause d'anciens péchés, erre sans relâche jusqu'à ce qu'il trouve un refuge dans le corps. d'une personne vivante. La pièce a été traduite en plusieurs langues.

L'intrigue est centrée sur une jeune femme, Leah, qui le jour de son mariage est possédée par un dybbuk. Cela se révèle être nul autre que l'esprit de Channon, un jeune savant Ḥasidique qui l'avait aimée et qui était mort en apprenant ses fiançailles avec un autre homme. Le dybbuk, qui ne peut être expulsé que par exorcisme, refuse dans un premier temps de quitter Leah mais est finalement persuadé de le faire. À la fin, Leah meurt, et son âme et Channon s'élèvent et sont unis pour toujours.

Cet article a été récemment révisé et mis à jour par Kathleen Kuiper, rédactrice en chef.